RIBOZINE 04 : Le cerveau

Au début, il y eut un cerveau, puis deux, puis trois, puis quatre … et deux fois plus de mains habiles que de cerveaux ! Tout ça pour en arriver à moi, le Ribo ! Un cerveau, ça en fait des neurones ! La moindre petite idée pourrait avoir des répercutions terribles : le doyen des Auteurs Mondialement Inconnus, de par son âge, est-il le plus joliement doté en cerveau d’entre tous ? Le lapin de Tibo est-il un écervelé ? Tagtick, le jeune dessinateur, méritait-il qu’on lui octroie la couverture ?

Imaginez alors qu’une de ces petites idées sans prétention, issue d’un cerveau lambda, aille se confronter à celle d’un autre, et celle d’un autre encore ! Quel remue méninge ! Que de travail, que d’auto réflexion pour ces cerveaux ! Seulement, très vite, on s’est rendu compte qu’il valait mieux ne pas aller trop loin, et se contenter de rester à la surface, de garder la première impression, de conserver l’idée originelle. Gratter un peu sous notre carapace pourrait causer de graves déceptions quant aux efforts fournis. Que d’éloges sur l’intelligence humaine, ou de blâmes, pour finalement revenir sur sa triste condition … !

Tous les cerveaux et à chacun leurs deux mains, sous l’impulsion de leurs propriétaires créaient les premières esquisses, des croquis sur mon doux papier comme autant de synapses creusant mes pages. C’est de ça que je suis né.

Sur ma peau, le fruit de la réflexion me marque à jamais, pétri par les mains du talent, je réunis en moi le meilleur de chacun d’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *