Compte rendu « Art en mêlée #2 »

Mercredi 4 Fevrier, les étudiantes de l’IAE investissent et font investir l’espace culture de l’université de Lille 1 pour leur propre projet « Art en mêlée », sur le thème de la culture urbaine.

Le thème est alléchant et tout a fait dans la ligné de la volonté de diversité des nos AMIs. C’est ainsi que ce soit là et jusqu’au 6 Février, vous pouviez découvrir des univers différents, répondant aux clichés de Paul Lesourd exposés.

Quoi vous n’y étiez pas ?

Alors vous avez aussi raté l’exposition montée par les AMI ? On y retrouvait pourtant tout vos auteurs préférés, parfois même pour des projets inédits (Mais ceux là, vous n’inquiétez pas, on vous les ressortira !). Tout le monde était aux petits soins : petits four et boissons pour contenter tout le monde, se remplir le ventre avant de s’en prendre plein la vue avec des danseurs hip hop qui ont enchainés chorégraphies et acrobaties à couper le souffle !
Une fois que vous aviez vu tout ça, vous auriez pu faire comme nous, combler un peu plus le creux qui se forme dans votre ventre et satisfaire votre soif… Se remonter à bloc pour les deux concerts de la soirée. D’abord les Procraste, groupe de rock français, se sont doucement échauffés pour faire pousser la chansonnette à leur chanteuse à la voix ferme et pourtant fluette et c’est en meilleur condition semble t-il que les membres originels du groupes ont terminés leur show sur des airs plus certains, on sent que ceux là se connaissent depuis bien longtemps ! Parfait accord entre chant et musique pour un petit groupe de rock folklorique !

C’est malheureusement devant un public moins nombreux, mais oh combien plus motivé qu’enchaineront les Toys in the forest. Groupe de hard rock et, nous l’auront bien remarqués, groupe de scène bien rodé, les morceaux se suivent parfaitement. Les initiés noteront l’influence du groupe AC/DC, autant dans la musique que dans l’energie terrible dégagé par le chanteur et lead guitare. A la fin de la set list, les filles du publics n’en peuvent plus, elles se jettent sur scène où tout le monde est invité.
C’est donc dans une ambiance des plus conviviale que prendra fin cette soirée. Nous regretterons peut être le manque de communication sur l’événement qui s’est fait ressentir sur la fréquentation, mais ceux présent savaient bien où ils allaient, et jusqu’au bout ils ont profité de cette soirée.