Compte rendu « Ribozik #2 »

Il neige ce soir là, mais ça ne va pas refroidir la bande des Auteurs Mondialement Inconnus !
Une soirée expo-concert, mais sans expo puisque les longs cous n’ont pas voulu décrocher leur toiles…Bref ! C’est pas ça qui va nous décourager, on va faire du bruit au sous sol et dédicacer toute la nuit.

Ce sont les Rackletts (Matendouce à la basse) qui commencent à brûler les planches avec leur hymnes débiles mais plein de talents ! Auchan ça pue du gland et Lidl ça pue d’la gueule !

Une bonne demi heure de galéjades, certains dans le public sont pliés de rire, les vannes fusent tellement. Après la chanson française (je sais qu’ils n’aimeront pas qu’on les qualifie ainsi mais il faut bien taquiner, quel taquin celui là…), un peu de Rap !

Ce sont les talentueux poseurs de flots de l’Afrikan Klan qui prenne la relève et ça change radicalement de registre mais putain ça fait du bien. Merci à eux de s’être prêté au jeu car ça doit pas être super simple de se retrouver devant des fans de rock. Ils ont su relever le défi. Big up ! Yo ! T’as vu ? Ouaich, bien…Bon j’arrête de faire mon faux rappeur, je suis pas très crédible.

Une demi heure plus tard, on pose les amplis et la batterie pour enchaîner sur du rock de l’enfer de dieu d’mes couilles de satan à la walegen old yoopi garage, ce sont les Satanic Cannibals ! Raclement de gorge….BouaaaaaaaAAAAAh ! UN DEUX TROIS QUATRE RoOOOck’n’rOOOooll….Number of da beaaaaast ! ! AaaahAAAAAOOorh ! Bon j’arrête ok, décidemment je ne suis pas plus crédible en métalleu…

Vous aurez compris c’est une soirée très éclectique, très électrique.
Super set des Satanik Cannibals qui nous ont épargné pour cette fois (je veux dire par là qu’il nous ont pas grignoté les jambes ou les oreilles…)

Pour clore la folle nuit Ribozik 2, les Kinbasta (Tystr à la guitare et au chant) prennent place pour jouer une dizaine de morceaux. Ils en profitent au maximum car à la première édition ils n’ont pu faire que 4 morceaux. L’ambiance est sympa, malgrès quelques magnifiques blancs entre les chansons, mais après tout c’est de la musique que les gens étaient venu voir, pas un discours ! ;o)

Un bon groove, des mute, des drill, des hop hop, des shake it baby ! Une soirée musicale bien mouvementé touche à sa fin.
On se termine à l’étage devant un verre de bière ou derrière le stand Ribozine pour les dédicaces ! Je vous rassure ça n’a pas commencé qu’après les concerts (les bières et les dédicaces).
Là haut vous avez pu croiser le barbu Zeg, le ténébreux Tibo, la mystérieuse Virginie, l’incorruptible Flo et le fabuleux Novy. Au bar j’ai aperçu aussi une pute en cage…
Il y avait même Madame Crockett ! Merci à vous tous et à bientôt !