Salon Je lis Jeu’nesse #6 à Étaples sur mer

je-lis-jeunesse-etaples-2016-afficheRetrouvez-nous ce samedi 26 et dimanche 27 au Salon Je lis Jeu’nesse à Étaples sur mer.

C’est un salon du jeu (jeux de sociétés, jeux vidéos…) avec plusieurs illustrateurs, auteurs jeunesse et dessinateurs BD présents. Il y aura même nos copains de Nana’Z Productions qui présenterons leurs ouvrages en plus de tenir un stand maquillage !

L’entrée est gratuite, c’est de 13h30 à 18h les deux jours et le samedi soir de 19h à minuit il y a la nuit du jeu.

Bref il y a de la variété et on espère vous voir là-bas !

https://www.facebook.com/events/229703310776489/

Fresque à la nouvelle médiathèque d’Auby

14368715_1068463329934148_1381208425412511714_nRetrouvez vos Auteurs préférés (on l’espère secrètement) ce samedi 24 septembre pour un grande fresque au posca sur le nouvelle médiathèque d’Auby.

Le thème sera l’escale et ce sera de 13h à 18h pour votre et notre plus grand plaisir surtout que c’est la première fois que nous faisons une fresque avec ce medium !

Salon de la BD et des Arts Graphiques #11

affiche-salon-bd-arts-graphiques-roubaix-11-2016Ce week-end aura lieu le 11ème Salon de la BD et des arts graphiques de Roubaix, retrouvez-nous là bas de 10h à 18h samedi et dimanche ! Pour être plus précis, samedi vous pourrez voir Aurel, Flo/MK, Matendouce et Novy tandis que le lendemain seront présents Aurel, Matendouce, Novy et Virginie Vidal.

Venez vous balader dans ce super salon dans une superbe salle.

Le salon se déroulera Salle Watremez, 9 rue de l’Hospice à Roubaix.

https://www.facebook.com/Festival-BD-Roubaix-166202813420304/?fref=ts

Les AMIs à Londres #2

Note: Ce compte-rendu aurais dû être mis en ligne aux alentours de mi-septembre 2012 lors du voyage des AMIs à Londres pour un échange culturel organisé par les Radicaux libres. différentes raisons dépendantes de notre volonté ont repoussées la mise en ligne à plus de 4 ans après. J’espère que vous saurez apprécier ce voyage dans le temps !

Pour lire la première partie du compte-rendu c’est ici: http://www.amiribozine.com/news/les-amis-a-londres-1/

Mardi.

English BreakfastOn va tout d’abord corriger l’article d’avant car le mardi matin on a absolument pas eu de « English Breakfast » mais un témoignage supplémentaire que la nourriture anglaise est tout sauf bonne. Confiture d’orange, jus d’orange Exomuc et café en poudre. Mais sinon c’est sympa quand même car ya des Rice Krispies qu’on a plus en France (en fait en les mangeant, Waltch a trouvé le pourquoi du comment de leur disparition du marché agro-alimentaire Français, c’est juste pas bon du tout !) donc en conclusion, le continental breakfast confectionné par les Britons n’est pas bon.

La table du déjeuner se transforme rapidement en « Think Tank » pour préparer la journée du lendemain. On fait des petits Mickeys, des Titeufs devant les yeux émerveillés des Radicaux Libres qui eux se perdent dans les demandes de subvensions, les factures et tutti quanti de l’administration d’une association. En plus la connexion Wi-Fi est pas top donc ils sont un peu colère par moment. Nous, on s’en fout pas mal car on est venu avec seulement le Ipad LidL de Novy qui marche pas très bien partout.

Après des heures de boulot (deux ça fait des heures !) On se décide à ranger un peu la table et partir vers le centre faire les touristes. On prend les transports en commun, on pique-nique dans un petit parc sympa avant de se la donner dans le British Museum. Là, tout le monde prend un peu sa claque vu l’impressionnante collection proposée. Il y en a pour tous les goûts et on se sépare, on voyage, on jubile aussi. Bref on est content quoi, on va pas faire un dessin (private joke de dessinateur 🙂 !! ) En sortant, on prend le métro direction Camden pour voir le fameux marché couvert bouré de truc trop hype, de Hipsters, de t-shirt cools et donc de plein de gens cools. Pour moi, c’est tous des baba-cool donc Flo/Mk va chez un disquaire acheter un vinyl de Hardcore Punk pour se détendre.

CamdenOn se retrouve après pour aller boire une bière au Pub, pour manger des Falafel, retourner boire des bières au Pub où il y a une scène-ouverte de jeunes artistes. Soit-disant que les shorts de Sport sont pas les bienvenus dans Pub car c’est les vêtements des bagarreurs. On décide donc de se battre avec l’ensemble des clients, d’assommer le videur et d’aller écouter Big-Ben nous sonnait les 12 coups de minuit. En fait la bagarre d’avant est fausse et Big-Ben c’est un peu surfait. Le carillon ne vaut pas le petit Quinquin du beffroi de Lille. Nuit de repos vraiment vrai avec une baston dans la rue en dessous de nos fenêtres et les ambulances qui ne sont pas loin nous apporte une Niak d’enfer pour le lendemain

Mercredi.

Le grand jour, on travaille à fond pour préparer la fresque, on est super bon et efficace ce qui fait que c’est top facile donc en 7 minutes on regarde les jeux Paralympiques à la télé et on supporte la France. On file ensuite se pique-niquer dans Hyde-Park et faire un tour dans Soho.

Le temps passe bien vite qu’on rentre un peu tard à l’auberge, on court comme des fous à travers les transports en commun et on traverse l’intégralité de Londres pour aller à la Jamboree sur Cable Street du côté de Stapney. Endroit bien branché, ambiance chaleureuse. On se croirait un peu dans une brocante, on lit quelques bouquins sur le SEXE, le Rock avant de se voir donner un petit défi. La fresque se fera à plat sur une table en chêne. Bien madame et c’est parti. Comme on est arrivé en retard on commence assez vite. Nouvelle contrainte et comme c’est pendant un concert bah on éteint les lumières. Donc à plat dans le noir et il fait un peu chaud. Bière, cidre, sandwich triangle (encore mais j’en ai pas encore parlé, Miam). La fresque se termine avec la fin du concert qui a été plus court que ne l’attende l’ensemble des RL et des A.M.I s donc pile-poil et impeccable de cheval.
On nettoie le matos et on se questionne sur les horaires de train de banlieue donc on rentre rapidement au Pub de l’Auberge pour boi.. non, faire un compte-rendu de la soirée et dormir un peu quand même car les journées sont bien longues.

Jeudi.

Youpi, la France est à l’honneur car une famille anglaise s’est faite massacrer à Chevaline (ils ont bien choisi la ville nan?) Donc là, la tension monte rapidement dans le Pub de l’auberge entre nous français et les autochtones. On se bat encore et on gagne à fond. Bon ok, c’est encore faux. On travaille comme d’habitude, on fait des croquis, les RL font de la gestion-compta appliqué aux associations. On lit le journal local (à savoir Métro en rosbeef) et on en apprend de belle sur une histoire d’esclavage sexuel à Melun pour emprunter une voiture. Bref, vive la France ce jeudi matin. On file en suite au Pub se manger un BIg-Burger, boire une grosse bière pour faire local et ne pas montrer notre French-Class. Après un bilan oral du séjour, des atouts, des erreurs, des plus et des moins, le quartier-libre est déclaré. Les AMIs comme des Geeks filent voir les magasins de BD dans Londres et les RL vont aux Put… tiens non je ne sais pas ce qu’ils ont fait mais ils ont bu je sais. On resort aussi le soir pour aller manger autour de Covent-Garden. En gros on se fait escroquer par une pizzeria de merde qui s’appelle le CAFE MODE sur Drury Lane ! Fuyez cette endroit, vraiment ! Bref après avoir digéré le vent qu’on a mangé dans notre maigre plate, balade digestive dans Soho et ses hommes qui aguichent Novy. On rentrera à l’auberge boire des bières au Pub car Novy est traumatisé.

Vendredi.

Heureusement que Novy va manger un super English Breakfast végétarien avec Flo/MK au pub plus haut sur la rue pendant que les autres mangent un petit déjeuner Biélorusse à l’auberge. Il n’y a plus rien à manger, c’est vendredi….10h on décolle vers la station de Bus, on s’enregistre, on monte, on embête le chauffeur et donc on se bat encore. On roule, on freine, on prend le bateau, Les AMIs décident de descendre à calais pour prendre un train plutôt que d’aller jusque Paris et reprendre un train pour Lille. Je les suis donc. Après une course sans fin jusqu’à la gare pour attraper le train de 19h06, on boit beaucoup d’eau et les AMIs se quittent à Lille Flandres bien heureux de leur voyage et surtout de pas être aller en bus jusque Paris.

Moi je continue ma soirée dans les bars de Lille.

Bisous

Kawaii le reporter